Compasso

Compasso Think Tank

Le think tank de Compasso, une précieuse boîte à idées

Le 13 juin s'est déroulée la deuxième séance de l'année du groupe de réflexion (think tank) de Compasso. L'hôte était l'Office AI de Berne. Dans son allocution de bienvenue, son directeur Dieter Widmer a abordé quatre thèmes centraux du développement continu de l'AI: le soutien aux jeunes adultes handicapés, qui commence plus tôt et comprend maintenant aussi la préparation à leur formation professionnelle initiale, l'extension du conseil et du soutien aux personnes souffrant de troubles psychiques, l'introduction d'un système de rentes linéaire et la redéfinition du terme "infirmité congénitale".

Ces sujets ont suscité aussitôt des votes et des questions de la part du milieu des membres du think tank, tous professionnels des domaines de l'intégration/case management des employeurs, ou de la part des institutions et des représentants des partenaires du système (par exemple, les assurances sociales et les assureurs privés). En particulier, l'accent a été mis sur la question de la pertinence concernant la mise en œuvre pratique de ces développements prévisibles du système. De cette façon, des informations précieuses peuvent aussi être intégrées dans les travaux futurs de Compasso d'une part, mais aussi des offices fédéraux compétents représentés. Sous la forme d'idées et de suggestions constructives, mais aussi de questionnements critiques et grâce aux connaissances spécialisées fournies par plus de 20 participants, une contribution substantielle peut ainsi être apportée au succès ultérieur de la mise en œuvre pratique.

Le groupe de travail interdisciplinaire se réunit trois fois par an pour discuter des diverses innovations dans ce domaine et traiter les thèmes clés liés au dépistage précoce, au maintien de l'employabilité et à la réinsertion des travailleurs. Il assure des transferts de connaissances en recueillant et traitant des données factuelles et en formulant des propositions à l'intention du Comité de Compasso. Les sujets d'actualité sont vus dans l'optique de l'employeur, de sorte que le groupe de réflexion contribue de manière significative au développement professionnel du réseau.

De même, le think tank se tient régulièrement informé des innovations qui peuvent être utiles à la pratique dans le cadre u service de l'insertion professionnelle. A ce titre, Katharina Vogt, directrice adjointe de la gestion de la santé Helsana, a présenté StayEngaged. Il s'agit d'un outil d'enquête auprès des employés qui fournit des informations aux entreprises sur les questions de santé et de performance. Ses résultats peuvent être utilisés conjointement avec le responsable de la santé d'Helsana pour identifier les domaines d'action importants et les mesures utiles pour améliorer la santé au travail.

Mais comment est né le think tank, cette "conscience professionnelle" de Compasso ? Et quelle valeur ajoutée a-t-il apportée à Compasso jusqu'ici? Ueli Streit, responsable du développement professionnel de Compasso et responsable du think tank, a répondu en ces termes :

Le think tank a continué d'évoluer dans son contenu comme dans son organisation. Son atmosphère est dynamique et ses membres sont tous motivés pour apporter leur expertise. Ce groupe de réflexion ne met pas au premier plan les intérêts individuels et les frontières entre les diverses assurances (sociales). Nous développons conjointement des solutions transversales dans l'intérêt des employeurs et des employés concernés. Le think tank s'est régulièrement élargi et beaucoup de ses membres sont avec nous depuis sa fondation il y a 11 ans. Sur le plan économique, Compasso apporte une contribution importante à l'insertion professionnelle et le think tank joue toujours un rôle central dans le développement d'instruments innovants et pratiques, tel que le profil d'intégration axé sur les ressources (PIR).
(01.07.2019)
Transmettre