UBS

Banking & Finance
Zurich

Comment l'intégration s'est-elle déroulée? (point de vue de l'employeur)

En tant que recruteur pour des postes temporaires, on m’a demandé si nous pouvions offrir à M. L. un stage dans le cadre d'un programme AI pour autistes. A ce moment-là, malheureusement, nous n'avions pas de poste vacant dans le secteur souhaité. Cela ne nous a pas empêchés de poursuivre les discussions et de chercher une solution, car nous étions convaincus que M. L. serait un atout précieux pour UBS. Et de fait, un nouveau poste a finalement été créé pour lui.

UBS est une entreprise mondiale complexe et la transition de M. L. des conditions d'un apprentissage protégé au monde de l'entreprise suscitait a priori quelques inquiétudes. Mais, grâce à une personne de contact proche, M. L. a d'abord réussi à prendre pied dans l’équipe d’accueil, avant de pouvoir passer à une autre équipe après quelques semaines, avec le soutien de son supérieur hiérarchique.

Comment l'intégration s'est-elle déroulée? (point de vue de l'employé)

J'ai effectué mon apprentissage d'informaticien dans le domaine du développement chez Rafisa, une entreprise de formation qui soutient les jeunes autistes. Après l'apprentissage, j’avais clairement l’intention de planifier la suite de ma vie professionnelle et j'ai été conseillé dans ce sens par l'AI à Berne.

Après avoir postulé à l'UBS, j'ai été accepté pour un poste à 80% dans l'équipe «Group Technology», emploi limité à six mois avec possibilité de prolongation. J'ai rapidement été associé à d'autres projets et j'ai pu apporter aussi ma contribution dans le domaine de la programmation.

Il était important pour moi d'avoir un contact étroit avec mon supérieur, qui communiquait régulièrement avec ma coach en autisme. Le Service des ressources humaines d'UBS m'a également apporté son soutien en matière de conseil social.

M. L. a commencé une occupation temporaire de six mois (80 %) avec possibilité de prolongation. La période probatoire habituelle s'appliquait. Compte tenu du très bon travail de M. L., ce contrat a été prolongé deux fois, pour finalement déboucher sur une embauche fixe à temps partiel, avec des taux d'emploi ajustés aux besoins spécifiques de M. L..

M. L. était soutenu par la femme coach de Proviva et nous avons aussi travaillé en étroite collaboration avec elle, en particulier les premiers mois. Diverses discussions ont eu lieu avec le supérieur et les membres de l'équipe concernant les conditions d'encadrement de M. L. L'équipe a été sensibilisée à l'autisme et à la nécessité de ne pas poser de questions embarrassantes, afin que M. L. se sente à l'aise dans l'équipe. Pour que M. L. ait la possibilité de se concentrer sur son travail et ne soit pas dérangé par des bruits de fond parasites, il travaille souvent dans l'une de nos «boîtes à idées».

Expérience personnelle (point de vue de l'employeur)

Dans notre processus de recrutement, nous veillons à ce que tous les candidats aient les mêmes chances ou opportunités d'embauche. Normalement, créer un nouveau poste pour pouvoir embaucher quelqu'un n’est pas possible. Comme il n'y avait pas de poste adéquat disponible à ce moment-là et que nous étions convaincus que M. L. compléterait très bien notre équipe, nous avons fait ce pas supplémentaire, qui s’est révélé payant. Il est très gratifiant de voir comment M. L. a pu se développer au cours de sa carrière à l'UBS et de constater qu’il vole maintenant de ses propres ailes.

La diversité, l'équité et l'inclusion étant une priorité pour UBS, nous nous concentrerons encore plus à l’avenir sur le thème de la «diversité neuropsychologique» et continuerons à former nos employés sur cet aspect. L’occasion nous sera ainsi offerte d’ouvrir la voie à d'autres talents comme M. L.

Expérience personnelle (point de vue de l'employé)

Le plus grand défi était celui de mes attentes envers moi-même. Souvent, j'ai atteint mes limites et ne les ai pas respectées. Dans une grande entreprise, on vous confie de nombreuses tâches différentes. Les priorités changent souvent en peu de temps et cette situation était pour moi difficile, au début. Cependant, mes coéquipiers ont très bien su me familiariser avec le poste de travail et me soutenir. Pour moi, il est important que mon employeur me laisse expérimenter différentes approches et me soutienne également lorsqu’il apparaît que l'une d’elles n'était pas la bonne.

L'autisme peut s’exprimer de manières très différentes. Je vois donc diverses caractéristiques ou situations susceptibles de créer des difficultés aux personnes neurotypées, aussi celles affectées dans une moindre mesure que les autistes, par exemple. Le fait de le discerner m'aide et je me met moins de pression.