Compasso

Notre consultant Pierre-André Michoud se présente

1. M. Michoud, présentez-vous brièvement
58 ans, marié, 2 filles aux études, diplômé de l’EHL (Ecole Hôtelière de Lausanne) en 1984.
Hôtelier indépendant depuis 1994. Depuis 2005 à la tête avec mon épouse de l’Hôtel du Théâtre ***sup que nous avons créé en réhabilitant une vieille demeure patricienne du centre-ville. Depuis 9 ans, membre du comité exécutif d’hotelleriesuisse et vice-président depuis 2015. Également membre de l’administration du Crédit Hôtelier Suisse à Zürich et vice-président du conseil de fondation de la Holding de l’EHL.

2. Qu'est-ce qui a motivé votre engagement de consultant au service de Compasso ?
Dès que j’ai entendu parler de Compasso j’ai été intéressé par les buts de cette association : se mettre tous ensemble afin de trouver les meilleures solutions. J’ai eu un père handicapé et j’ai toujours cherché à traiter les personnes en difficultés professionnelles de manière objectives et dans la recherche d’un résultat autant pour elles-mêmes que pour les entreprises pouvant les employer.

3. En tant que patron, quels conseils concrets pouvez-vous donner aux autres employeurs en matière d'insertion professionnelle ?
Toujours rechercher une solution «win-win » autant pour le collaborateur en réinsertion que l’entreprise. Ne jamais s’apitoyer sur le sort de la personne mais chercher ses qualités, ses forces et ses besoins sans naturellement sous-estimer les écueils dus à son handicap ou à ses difficultés personnelles.
(28.03.2019)
Transmettre