Compasso

Notre consultante Regine Sauter se présente

En quelques mots, qui êtes-vous?
Depuis 2012, je dirige la Chambre de commerce de Zurich, l'association économique régionale des cantons de Zurich, Zoug et Schaffhouse. J'habite en ville de Zurich et j'ai grandi dans le vignoble zurichois. La politique a toujours été ma grande passion. Je suis conseillère nationale (PLR) depuis 2015, avant quoi j'ai été conseillère cantonale pendant 11 ans. Je siège également dans divers comités (par exemple au Conseil de fondation du Technopark Zurich, au Comité des directeurs d'associations d'economiesuisse, à la Société suisse pour la politique de la santé) ainsi qu'à divers conseils d'administration. Tant sur le plan professionnel que politique, je m'intéresse et m'engage sur des questions touchant notre environnement et notre espace économique. Dans mes loisirs, j'aime les voyages et compte aussi l'opéra parmi mes domaines de prédilection.

Qu'est-ce qui motive votre engagement pour Compasso?
Pour la plupart des gens, le travail, c'est davantage que "gagner son pain". C'est donner du sens à sa vie et s'intégrer à la société. Notre système d'éducation de qualité permet à presque tous les jeunes d'apprendre un métier et notre marché du travail diversifié offre un très large éventail d'emplois différents. Un certain nombre de personnes, cependant, ne parviennent pas à entrer dans le monde du travail ou ne peuvent plus exercer leur métier, par exemple après une maladie ou un accident. Il est donc très important qu'elles trouvent, ou retrouvent, le chemin de la vie professionnelle - pour elles-mêmes comme pour nos services sociaux. Compasso montre aux entreprises comment elles peuvent maintenir en poste ou réintégrer leurs employés confrontés à de telles situations et créer des emplois pour les personnes souffrant de problèmes psychiques ou corporels. Je suis heureuse de la soutenir dans cette tâche précieuse et importante.

Quelle importance Commissions de la sécurité sociale et de la santé (CSSS) accordent-elles au thème de l'inclusion et de l'insertion professionnelle? Sur cette base, quels conseils concrets pouvez-vous donner aux employeurs en matière d'insertion professionnelle ?
L'objectif de la révision actuelle de l'assurance invalidité (AI) est de renforcer encore l'intégration au marché du travail, selon le maître mot: "l'intégration prime la rente". Il est impératif que cela réussisse, compte tenu du déficit élevé que connaît l'AI. Pour les jeunes en particulier, entrer dans la vie active doit être une priorité, car prendre la voie de la rente AI n'est absolument pas une perspective souhaitable. Il est important que les employeurs concernés reconnaissent rapidement la nécessité d'intervenir et obtiennent le soutien nécessaire. Pour cela, l'élément déterminant est qu'ils soient prêts à s'impliquer, même si ce n'est pas toujours facile. Des taux d'intégration élevés prouvent que les efforts dans ce sens portent leurs fruits.
(10.09.2019)
Transmettre