Compasso

Handicap psychique

Les personnes souffrant de problèmes psychiques présentent souvent des troubles de l’autoperception et de la perception extérieure, des rapports aux sentiments et de l'établissement de relations interpersonnelles. Les problèmes psychiques peuvent prendre des formes très variées. Lorsqu’un trouble psychique s’installe durablement ou apparaît de manière récurrente, on parle alors de handicap psychique.
Les personnes souffrant de troubles psychiques perdent plus facilement pied dans des situations stressantes.
Elles ont souvent des difficultés à évaluer leurs propres aptitudes et leurs propres performances, ainsi qu’à poser une question ou à demander de l’aide. Il leur manque souvent la souplesse pour s'adapter à de nouvelles situations de travail. Ces éléments font qu’elles se sentent plus vite dépassées que les autres.
Vous trouverez ci-dessous des indications concernant les troubles psychiques les plus fréquents. Ne posez toutefois pas de diagnostic vous-mêmes.

Pour tout renseignement, veuillez vous adresser à l’Association romande Pro Mente Sana: www.promentesana.org
Glossaire sur ce thème

Les personnes sont victimes d’angoisses ou de crises de panique qui favorisent souvent un comportement de fuite ou d’évitement. Les angoisses sont des troubles très répandus mais qui peuvent être bien traités par un psychiatre et un psychologue, surtout lorsqu’ils sont détectés à temps.

Vous trouverez davantage d’informations sur le site de l’Association d’entraide pour les personnes souffrant de troubles anxieux et dépressifs :

Association d’entraide pour les personnes souffrant de troubles anxieux et dépressifs

Les pathologies dépressives sont des troubles très répandus. Elles peuvent être provoquées par des événements tragiques ou par des souvenirs douloureux. Il peut aussi exister une prédisposition. Les traitements psychiatriques sont efficaces, surtout si les troubles sont dépistés suffisamment tôt.

Vous trouverez davantage d’informations sur les sites suivants :
Equilibrium : Association de lutte contre la dépression (allemand/italien) : www.depressionen.ch/
Informations des Services psychiatriques universitaires de Zurich (allemand) : www.depression.uzh.ch

Les schizophrénies sont des affections mentales graves dans lesquelles la personne affectée perd le contact avec la réalité et se coupe des autres. Aujourd’hui, la schizophrénie se traite bien sur le plan psychiatrique, même si une guérison totale est illusoire, et ce, malgré des cas de guérison spontanée.

Les manifestations de la maladie vont des troubles légers du comportement au délire maniaque. Les patients pensent et parlent parfois de façon incohérente, prononçant des phrases sans suite. Ils souffrent d’hallucinations, c’est-à-dire de troubles de la perception. Ils entendent des voix ou se sentent persécutés.

Vous trouverez davantage d’informations sur le site du Réseau de compétence Schizophrénie :

Site sur la schizophrénie

Le syndrome d’épuisement professionnel – appelé communément « burnout » – a beau être dans toutes les bouches, il n’en reste pas moins mal défini. Il ne présente d’ailleurs pas de symptômes qui lui sont propres, mais des signes qui sont liés à d’autres maladies (la dépression, p.ex.).

L’épuisement professionnel est un état d’esprit persistant et négatif lié au travail, qui se caractérise par un état d’épuisement accompagné d’un sentiment d’inquiétude, de tension et d’efficacité réduite, d’une baisse de la motivation et du développement d’une attitude et d’un comportement dysfonctionnels sur le lieu de travail. Ce trouble psychologique se développe graduellement, mais reste souvent peu visible sur une longue période pour l’individu concerné. Il attire les personnes dans une spirale descendante dont il est difficile de sortir.

En tant qu’employeur, vous avez intérêt à ce votre employé obtienne de l’aide. En effet, l’épuisement professionnel se traduit par une diminution de la qualité et de la quantité du travail. Encouragez donc les membres de votre personnel à se rendre suffisamment tôt chez leur médecin pour déterminer l’origine des symptômes.

Vous trouverez davantage d’informations sur le site de Swiss Burnout :

Swiss Burnout

Le trouble de la personnalité limite – ou trouble borderline – se manifeste de façon très diverse. On observe notamment des changements d’humeur soudains, des comportements impulsifs, des accès de colère, voire un comportement agressif. Le manque d’estime de soi et des problèmes relationnels se greffent sur ces symptômes. Les comportements d’automutilation (se couper, se brûler, p.ex.) ne sont pas rares. Ces actes agissent comme soupape de sécurité pour des tensions internes insupportables.

La toxicomanie et d’autres troubles psychiques (dépressions, troubles anxieux, troubles du comportement alimentaire) se combinent souvent à un trouble de la personnalité limite.

Les troubles obsessionnels-compulsifs, comme le lavage compulsif ou la vérification compulsive, sont aujourd’hui très répandus. Ces troubles retiennent les malades dans leurs filets et tout comportement de fuite engendre des tensions insupportables et, parfois, des troubles anxieux marqués. Les nouvelles méthodes de psychothérapie permettent de bien soigner les troubles obsessionnels-compulsifs, si l’on s’y prend suffisamment tôt.

Vous trouverez davantage d’informations sur le site de l’association d’entraide de personnes souffrant de troubles obsessionnels-compulsifs :

Association d’entraide de personnes souffrant de troubles obsessionnels-compulsifs

Transmettre