Compasso

Notre conseiller Markus Jordi se présente

Markus Jordi, en quelques mots, dites-nous qui vous êtes et parlez-nous de vos objectifs.
Depuis 13 ans, je suis responsable des ressources humaines des CFF et membre de la direction du groupe. Je préside actuellement le conseil de fondation de la Caisse de pensions CFF. Mon engagement social se concrétise dans ma fonction de président du conseil d'administration à la fois du foyer pour handicapés Blumenhaus et de l’EMS Am Bach. Quand je ne passe pas mon temps libre avec ma femme et mes trois enfants, je pratique avec passion des sports d'endurance. Le domaine des montres m’intéresse tout particulièrement aussi. Pour le reste, je ne suis pas un homme du rail très orthodoxe, puisque j'aime les voitures rapides, avec une faiblesse particulière pour les Porsche. Avoir ma propre Porsche reste toutefois une abstraction, car je ne voudrais pas envoyer un mauvais signal aussi bien à mon entreprise que par rapport au monde actuel agité par les problèmes de raréfaction des ressources et les questions environnementales.

Qu’est-ce qui motive votre engagement au comité consultatif de Compasso?
Dans la société d'aujourd'hui, l'un des plus nobles objectifs que l’on puisse se donner est d’œuvrer en faveur d’un emploi adéquat et valorisant pour tous, notamment, bien sûr, pour les personnes atteintes dans leur santé. La principale motivation des intéressés est de trouver un emploi sur le marché du travail primaire puisque cela leur procure une certaine dignité et du respect, des expériences nouvelles et une nouvelle raison d’être. Par ailleurs, l'intégration d'un maximum de travailleurs sur le marché du travail primaire présente un intérêt économique évident.
Pour parvenir au but, une interaction optimale entre les employeurs et les institutions de prévoyance sociale est nécessaire. En tant que grande entreprise, les CFF attachent beaucoup d’importance à leur responsabilité sociale et encouragent activement l'intégration professionnelle depuis de nombreuses années. Partager notre expérience dans ce domaine avec d'autres entreprises et institutions est ce qui nous a poussés à rejoindre Compasso.

En tant que responsable des ressources humaines aux CFF, quels conseils particuliers donnez-vous aux employeurs en matière d'intégration professionnelle?
Pour une «intégration professionnelle» réussie aux yeux des employeurs comme des salariés, une bonne interaction entre le cadre général et les mesures individuelles est indispensable. L’engagement supérieur de la direction du groupe à soutenir l'intégration professionnelle (idéalement reflété dans les conditions-cadre contractuelles) doit s'accompagner d'une expertise professionnelle.
Compasso offre aux entreprises qui ne disposent pas elles-mêmes de compétences spécifiques une assistance adéquate pour leur permettre de procéder soigneusement à toute clarification utile en vue du maintien en emploi ou de la réintégration professionnelle.
(27.08.2020)
Transmettre