Compasso

Retour sur le colloque des membres de Compasso 2018

Le premier contact des jeunes avec le monde professionnel a été le thème central du colloque des membres de Compasso 2018. En plus de divers exposés intéressants sur le sujet, les principaux résultats et approches de notre étude "Pour une entrée réussie des jeunes en situation de handicap dans le monde du travail" ont été présentés et discutés à cette occasion.

L'assemblée des membres s'est déroulée cette année à Zurich-Altstetten dans les locaux des CFF, sponsor de Compasso. Martin Kaiser, président de Compasso, ainsi que Karin Mahler, responsable de l’employabilité, de la santé et du social aux CFF et membre du Comité de Compasso, ont souhaité la bienvenue aux nombreux membres et invités. Puis Mme Mahler a donné un aperçu de l'engagement des CFF dans ses trois secteurs d'intervention: employabilité, santé et social, pour présenter ensuite deux projets concrets. "Les mesures préventives appliquées pendant la formation des jeunes sont essentielles pour assurer un bon départ dans la vie active ", a-t-elle souligné.

Stefan Ritler, chef du secteur assurance-invalidité de l'OFAS, a mis en avant l'importance du thème de l'intégration professionnelle initiale et rappelé que l'AI accorde une attention particulière à la transition entre l'école et le monde du travail.

Pour une entrée réussie des jeunes en situation de handicap dans le monde du travail

Chaque année en Suisse, 2'000 jeunes sont empêchés d'accéder au marché du travail en raison de troubles physiques ou psychologiques, ce qui les rend dépendants d'une rente AI. Compasso a analysé la situation et défini avec des experts et des employeurs quatre domaines d'action et huit mesures concrètes pour aider ces jeunes adultes atteints dans leur santé à mieux s'intégrer dans la vie professionnelle.

Regina Knöpfel, responsable adjointe de la section Développement professionnel Compasso , a présenté les principaux axes et résultats de l'étude "Pour une entrée réussie dans le monde du travail des jeunes en situation de handicap".

Les quatre domaines d'action prioritaires retenus sont les suivants : 1) accompagner le processus d'intégration initiale, 2) mieux exploiter le potentiel des formations à bas seuil, 3) améliorer les statistiques et renforcer l'information ciblée, 4) améliorer les conditions- cadre. "Les jeunes en situation de handicap et leurs parents ont besoin d'un soutien fiable et uniforme tout au long du processus. Mais les employeurs doivent aussi pouvoir compter sur un soutien le cas échéant", déclare Regina Knöpfel, pour résumer certaines des conclusions importantes de l'étude.

Dans le cadre d'ateliers, les participants ont eu l'occasion de discuter de divers aspects particuliers de l'étude et de faire valoir leurs suggestions. Les discussions ont montré que, malgré les défis existants, les solutions proposées sont nombreuses.

"Si les mesures identifiées dans l'étude sont abordées et mises en œuvre de manière cohérente, nous pourrons faire progresser de manière significative l'intégration professionnelle initiale dans les années à venir. Compasso s'engage à mettre en valeur son expertise et son réseau de pratique unique. Mais la mobilisation de tous les acteurs concernés est également nécessaire. Car tout cela ne fonctionne qu'ensemble", a résumé Martin Kaiser dans son discours de clôture.
(30.11.2018)
Transmettre